Les 24 Heures du Mans

LES 24 HEURES DU MANS 2014 : 

  • 01/06/2014        TEST DAY OFFICIEL
  • 12-15/06/2014   LES 24 HEURES DU MANS

 

24H DU MANS 2013 : TOP 11 pour notre LMP2 n°40 !                   

Une course longue et difficile, plus de 6h de safety cars, de nombreuses sorties de piste, des conditions météo dantesques, mais à l'arrivée, comme en 2012, notre LMP2 numéro 40, avec nos 3 pilotes rookies, le français et manceau, Thomas Dagoneau, et les 2 américains, Rodin Younessi et Matt Downs.

2 participations aux 24 Heures du Mans, 2012 et 2013, et 2 passages devant le drapeau à damiers ! C'est comme  une victoire pour nous !

Thomas Dagoneau (pilote) : "Mon rêve de gosse s’est enfin réalisé, et je pense de belle manière ! J’avais un avantage par rapport aux américains : je suis assez à l’aise sur piste mouillée. Ma plus grande fierté est d’avoir terminé pour ma première participation : ce n’est pas donné à tout le monde. J’ai également réalisé le meilleur temps de la voiture. Je sais que sur ce circuit, j’ai encore une marge de 4 à 5 sec. dans des conditions optimales. Je pense déjà, dans un coin de ma tête, à une deuxième participation. Je salue tout le public qui m’a soutenu sans faille durant tout le mois de juin ainsi que tout mes partenaires à qui je dédie cette course. J’ai également une pensée pour le pilote danois dont j’ai appris le décès seulement dimanche soir."

Rodin Younessi (pilote) : "Une photo vaut plus que des milliers de mots .. !" Les 24 heures du Mans ont été l'une des expériences les plus impresionnantes dans ma vie. J'ai eu la chance d'avoir une grande équipe derrière moi, grâce à son soutien et son travail, nous avons pu finir la course dans une excellente position. Je suis très fier de nos résultats et je me sens très chanceux et reconnaissant d'avoir connu la course la plus célèbre en sport automobile, entouré de gens dévoués qui travaillent tous ensemble pour un seul but. J'avais toujours entendu dire que cette course serait une expérience inoubliable, mais je n'aurais jamais imaginé l'ampleur réelle de celle-ci".

 

Matt Downs (pilote) : "Ma 1ère pensée va à la famille et aux amis d’Allan Simonsen.Le Mans a vraiment été une opportunité unique dans ma vie. Le team a réalisé un travail de toute 1ère classe, avant et pendant la course. Finir cette course avec 3 pilotes rookies et amateurs, c’en est la preuve. Cette course a été un réel succès pour nous, les 3 pilotes, Thomas, Rodin et moi.  Merci à ma famille, et à tout le team, vous êtes des gens formidables, merci pour votre amitié."

Olivier Lainé (Team Manager)
 : «Nous avons abordé cette épreuve avec plus de sérénité qu'en 2012 car nous savions à quoi nous attendre. Mais nous avions un challenge de taille à relever en engageant 3 pilotes rookies n’ayant jamais participé aux 24 Heures du Mans et le résultat est là!  Je tiens à remercier chaque membre de l’équipe pour le travail effectué. Merci aussi aux 3 pilotes, Thomas, Rodin, et Matt, qui ont su rester sur la piste!"

 

 

Les 24H du Mans 2012 : A SUIVRE LA NUMERO 45 !

Au programme de ce mercredi 13 juin, les premiers essais libres ..de 16 à 20 h, et la 1ère séance qualif  de 22 à 24 h.

Le team est prêt ..

Et déjà un premier bon résultat : puisque notre LMP2 numéro 45 termine 4ème de sa catégorie à l'issue de cette séance. Au volant, nos pilotes Shinji Nakano, Bastien Brière et Jens Petersen.

Séance qualif : de 22 heures à minuit : C'est Shinji Nakano qui prend le volant pour débuter la première session de qualification. Il reste en tête pendant de longues minutes. Est ensuite rejoint par d'autres LMP2 un rien plus rapides que lui. Il termine 4ème.

C'est au tour de Bastien Brière de prendre le volant. Il fait quelques tours et ne peut éviter une sortie de piste. Peut rejoindre le box, mais le bloc arrière de la voiture est à changer.  Après un travail rapide et efficace des mécanos, la voiture peut repartir, il reste 15 minutes d'essai.  C'est maintenant au tour de Jens Petersen de rouler de nuit.

Nous sommes qualifiés 4ème LMP2 ! Super !

Jeudi : Deuxième et troisième séances qualif : notre voiture n'améliore pas, car nous en profitons pour chercher les meilleurs réglages, et set-ups pour la course. Certains ayant été plus rapides, notre LMP2 numéro 45 est classée 10ème. Ce sera donc sa place sur la grille de départ demain, samedi à 15h.

Vendredi : Aujourd'hui, pas de roulage sur la piste du circuit, mais bien une parade avec tous les pilotes participant aux 24 Heures. Dans le centre-ville du Mans ..

 

C'est parti pour 24 Heures !!!!

Qualifié 23ème au classement général, 10ème LMP2, notre voiture, chaussée de pneus slicks, vient de participer à son premier départ des 24 Heures du Mans.

Au volant, le japonais Shiniji Nakano. Quelques gouttes tombent sur le circuit.

Déjà 45 minutes de course, et un premier ravitaillement en fuel. Le soleil vient de faire une timide apparition. Nous sommes pointés 9ème LMP2.

Changement de pilote, c'est maintenant Jens Petersen qui prend le volant. Il pointe en 10ème position.  Il reste ... 21h30 de course .. Pit-stop pour refueling.

Bastien Brière prend ensuite le relais. Long safety car suite à une sortie de piste de la LMP1 Toyota qui s'est accrochée avec une Ferrari.  Shinji Nakano reprend ensuite les commandes de la voiture.  Il est minuit et nous pointons en 9ème position.

Grosse frayeur, on voit des images de la voiture arrêtée sur le bord de la piste. Après quelques instants, Jens Petersen peut la redémarrer, il rentre au stand pour refueler et repart aussitôt. Mais ne peut éviter une sortie de piste. Il arrive cepndant à revenir au stand. Les mécaniciens s'agitent autour de celle-ci. Et elle repart ! Avec Bastien Brière.

Nous sommes descendus au classement. Il est 1h30.

Bastien rentre au stand, c'est Shinji Nakano qui prend sa place. Il est 3h30, nous sommes 12ème LMP2 et 20ème général.

Une nuit longue, un safety car, une crevaison lente pour notre LMP2 qui a pu regagner le stand.. nous sommes toujours là au petit matin, à 7H30, nous sommes 18ème au classement général et 10ème de la catégorie LMP2. Il reste 1/3 de course.

8h00 Sortie de piste - retour au stand - 46 minutes de travail, la voiture repart, 26 général, 11 LMP2..

Les relais se poursuivent, de nombreux évènements en piste, des sorties, safety car, ... Il reste 1h30 de course, nous sommes pour l'instant toujours 10ème LMP2 et 25ème au classement général. Etre à l'arrivée, pour une première participation serait déjà une victoire, mais il reste encore 90 minutes ..

15H00 : notre LMP2, numéro 45, termine la course des 24 Heures du Mans en 10ème position !!! L'objectif que nous nous étions fixé a été atteint .. mettre à disposition des pilotes une voiture fiable et passer le drapeau à damiers !!!! 

 

Le commentaire de Bastien Brière :

"Je suis bien entendu très heureux d’avoir vu le drapeau à damiers des 24 Heures du Mans, la course la plus importante et la plus difficile au monde. C'est un grand moment pour toute l'équipe et un bon résultat pour la 1ère participation du team Boutsen Ginion. C'est le résultat du travail de chacun d'entre nous! Il a fallu vaincre la fatigue, éviter les pièges, les erreurs, rester concentré, surmonter les épreuves, pour finalement passer la ligne d'arrivée. Je pense que toute l'équipe peut être fière du travail accompli. Nous avons été soutenus par nos nombreux partenaires et supporters, c’est grâce à eux que nous avons obtenu ce résultat. Je suis maintenant pressé de recommencer l'année prochaine, pour faire encore mieux..."

 

Jens Petersen : "J’aimerais remercier chaque personne du team pour l’effort fourni afin de terminer les 24 Heures du Mans 2012, une première pour le team, comme pour moi, en tant que pilote. Tout le monde dit que c’est une course difficile mais on ne le comprend vraiment que quand on est « dans » la course. En fait, c’est un mélange de vitesse au tour par tour, sur une distance d’un grand marathon, surtout au volant d’un proto. Mais il y a aussi plusieurs autres choses sur lesquelles il faut se concentrer, ce qui rend cette course si difficile.

J’ai beaucoup aimé l’atmosphère de la course, l’enthousiasme du public. Se présenter sur la grille de départ, devant la foule et entouré du team, .. ce fût un grand moment.

Et la conduite de nuit ! C’était de loin le meilleur moment. Le comportement de la voiture était vraiment top, rouler à du 300 km/heure dans le noir, dans une voiture « ouverte » sur une route de campagne française, m’a vraiment boosté. J’ai profité de chaque tour ! Je suis super content que nous ayons pu aller au bout de cette course folle ce qui est déjà un défi en soi quand on participe au Mans pour la première fois. J’en profite pour remercier encore tous les membres du team Boutsen Ginion !

 

Suivez-nous sur: 

  

                

Ginion GroupUnknown       Unknown